Un cas de longévité rare à Vendémian en 1854

Dans le Journal des débats politiques et littéraires du 28 juin 1854, un entrefilet signale :

« Le Messager du Midi signale un cas de longévité extrêmement rare à Vendémian. Une femme vient de mourir à Vendémian à l’âge de cent huit ans. Elle a conservé jusqu’à son dernier soupir ses facultés intellectuelles ; sa mémoire surtout était prodigieuse. La seule infirmité dont elle fut affligée était une cécité qui datait de vingt ans. Elle est morte sans maladie et par le seul fait de l’extinction de ses forces vitales« .

Les registres d’état civil de la commune conservent l’acte de décès de Marguerite Daumas épouse de feu Claude Faucilhon à la date du 19 juin 1854. Il y est effectivement indiquée qu’elle est âgée d’environ 108 ans. Elle est décédée la veille, à son domicile, à 8 huit du soir.

Acte de décès Marguerite Daumas du 19 juin 1854 – Registres d’état civil de Vendémian 1851-1860

Elle était veuve de Claude Faucilhon. Ses parents étaient Jacques Daumas et Jeanne Faramon.

Dans les registres de baptême de 1746, on trouve l’acte de naissance de Marguerite On y apprend qu’elle est née le 17 juillet et a été baptisée le 20. Son parrain fut Jean Daumas, son grand-père, et sa marraine Marguerite Vareilles, sa grand-mère, femme de François Faramon, maréchal à forge.

Acte de baptême de Marguerite Daumas du 20 juillet 1746 – Registres BMS de Vendémian 1740-1755

Je n’ai pas trouvé l’acte de mariage de Marguerite avec Claude Faucilhon mais on peut néanmoins confirmer les informations données dans la presse : elle est effectivement morte à l’âge de 108 ans. Si l’on veut être exact, elle avait 107 ans, 11 mois et 2 jours ! cela reste extraordinaire.