Les élections municipales de 1919 à Vendémian

Durant la Première Guerre Mondiale, les élections municipales, qui auraient du se dérouler en 1916, n’ont pu avoir lieu.

A Vendémian, comme dans toutes les communes françaises, le mandat des élus de 1912 a été prolongé de fait pour toute la durée de la guerre mais, depuis septembre 1914, Clément Bro, l’adjoint, assure les fonctions de Maire en raison du décès, le 15 septembre, de Raymond Daumas, le maire élu en 1912. Un hommage est à ce dernier rendu lors du Conseil municipal 15 septembre 1914 :

…. M. l’Adjoint, président, déclare la séance ouverte.

« Mes chers collègues, dit-il, d’une voix émue, M. Daumas Raymond, notre maire, vient de mourir. Je ne vous ferai pas on éloge. Vous connaissez tous ses qualités d’administrateur, sa profonde compétence dans toutes les questions qui intéressent la vie communale, son tact et son habileté dans la direction du parti républicain pour le compte duquel il a lutté toute sa vie. Esprit juste et droit, il avait su, malgré la sincérité de ses convictions, s’attirer l’estime et la confiance de nos adversaires politiques.

Nous perdons un ami dévoué, un guide sûr et précieux. Ce décès est un deuil pour toute la commune. Je vous propose d’aller en corps faire part de nos sentiments de regrets à sa famille. »

Le Conseil péniblement affecté par la mort de M. Daumas Raymond accepte la proposition de M. l’Adjoint et décide de lever la séance en signe de deuil.« 

A l’issue de la Grande Guerre, un nouveau calendrier électoral, arrêté par le Gouvernement de Georges Clémenceau, fixe le 1er renouvellement des Conseils municipaux aux 30 novembre et 7 décembre 1919. Dans le même temps, la durée du mandat des élus communaux passe de 4 à 6 ans avec la loi du 18 octobre 1919.

En 1919, les élections municipales se superposent aux élections législatives qui se déroulent les 16 et 30 novembre. A cette dernière date, les électeurs votent pour le 1er tour des élections municipales et le 2ème des élections législatives.

A Vendémian, hormis Cyprien Ricard, tous les élus issus du scrutin municipal de 1919 sont des anciens combattants (voir Vendémian 14-18 sur l’histoire des Poilus de Vendémian).

  • Jean Combes, 47 ans : classe 1892, mobilisé du 28 novembre 1914 au 8 novembre 1915 (renvoyé dans ses foyers suite à blessure).
  • Cyprien Ricard, 51 ans : classe 1888, il n’avait pas été convoqué à la mobilisation.
  • André Cazal, 43 ans : classe 1896, mobilisé du 3 août 1914 au 25 janvier 1919.
  • Fernand Nougaret, 29 ans : classe 1910, mobilisé du 4 août 1914 au 13 août 1919
  • Hector Faucilhon, 47 ans : classe 1892, mobilisé du 12 juillet 1915 au 11 janvier 1919
  • Arthur Nougaret, 26 ans : classe 1913, mobilisé du 22 mai 1917 au 30 juillet 1919
  • Henri Paloc, 25 ans : classe 1914, mobilisé du 1er septembre 1914 au 9 septembre 1919
  • Aloïs Arnaud, 45 ans : classe 1894, mobilisé 8 août 1914 au 9 janvier 1919
  • Jean Rigal, 48 ans : classe 1891, mobilisé du 3 mars 1915 au 19 décembre 1918
  • Eloïs Bringuier, 46 ans : classe 1893, mobilisé du 28 septembre 1914 au 28 décembre 1918
  • Clément Bro, 46 ans : classe 1893, mobilisé du 6 octobre 1914 au 20 octobre 1915. Il a assuré les fonctions de Maire, en remplacement de Raymond Daumas, du 15 septembre 1914 jusqu’à sa mobilisation le 6 octobre. A cette date, il est remplacé par Frédéric Rodier, de la classe 1888, non convoqué à la mobilisation. Après sa démobilisation, Clément Bro ne reprend pas immédiatement ses fonctions municipales puisqu’on retrouve sa signature seulement à partir d’août 1916 dans le registre des délibérations de Vendémian.
  • Aimé Barral, 27 ans : classe 1912, mobilisé du 1er octobre 1913 au 28 mars 1919.

Conseil municipal du 10 décembre 1919

Dimanche 10 décembre : à neuf heures, les membres du Conseil municipal, proclamés par le Bureau électoral à la suite des élections des 30 novembre et 7 décembre, se réunissent en Mairie sur la convocation qui leur a été faite.

Clément Bro, adjoint faisant office de Maire, installe les 12 nouveaux conseillers municipaux . Il s’agit de Fernand Nougaret, Hector Faucilhon, Arthur Nougaret, Henri Paloc, Aloïs Arnaud, Jean Rigal, Eloïs Bringuier, Clément Bro, Cyprien Ricard, Aimé Barral, Jean Combes, André Cazal.

A l’issue de cette installation, Cyprien Ricard, le plus âgé des nouveaux conseillers prend la présidence de la séance, Henri Paloc assure le secrétariat de celle-ci.

L’assemblée procède à l’élection du nouveau maire à bulletin secret et à la majorité absolue des suffrages. Le dépouillement du 1er tour donne le résultat suivant :

  • nombre de bulletin trouvés dans l’urne : 12
  • bulletins blancs : 1
  • nombre de suffrages exprimés : 11
  • majorité absolue : 7

Ont obtenu :

  • Jean Combes : 6 voix
  • André Cazal : 5 voix

Le dépouillement du 2ème tour donne le résultat suivant :

  • nombre de bulletin trouvés dans l’urne : 12
  • nombre de suffrages exprimés : 12
  • majorité absolue : 7

Ont obtenu au 2ème tour :

  • Jean Combes : 7 voix. Il est proclamé Maire.
  • André Cazal : 5 voix

On procède ensuite à l’élection de l’adjoint. Le dépouillement donne le résultat suivant :

  • nombre de bulletins trouvés dans l’urne : 12
  • nombre de suffrages exprimés : 12
  • majorité absolue : 7

Ont obtenu

  • Cyprien Ricard : 6 voix
  • Arthur Nougaret : 6 voix

Le dépouillement du 2ème tour donne le résultat suivant :

  • nombre de bulletin trouvés dans l’urne : 12
  • nombre de suffrages exprimés : 12
  • majorité absolue : 7

Ont obtenu

  • Cyprien Ricard : 8 voix. Il est proclamé adjoint.
  • Arthur Nougaret : 4 voix
Signatures du Maire, de l'adjoint et des conseillers municipaux de Vendémian élus en 1919
Signatures du Maire, de l’adjoint et des conseillers municipaux de Vendémian élus en 1919, registre des délibérations communales 1906-1928

Laisser un commentaire